Tuesday, December 22, 2009

La révolution ... classique

Quelle est la condition, en Iran, pour:
  1. faire de la musique
  2. chez soi, à la maison
  3. avec des femmes
  4. avec beaucoup de femmes, même !
La réponse en image:


Il faut remercier l'édition du jour de Asharq Al Awsat pour ce beau bijou, cette triste perle.

Avec (malgré tout) tout mon soutien au peuple iranien.

Monday, November 16, 2009

Lapsus sur France Culture : "Anne-Marie Delcambre, islamophob...!

C'est énorme ! Quelle rigolade !

Brice Couturier, dans son émission consacrée à l'exégèse coranique a remercié son invitée si spéciale - Anne-Marie Delcambre - de la façon suivante:

"Merci à Anne-Marie Delcambre, islamophob.... heu, islamologue, professeur d'arabe littér... , excusez-moi, je n'ai vraiment pas fait exprès ..."

S'ensuit une lecture gênée et un fou rire nerveux réprimé illico mais avec difficulté par les trois animateurs, sur fond de rires des autres invités !

Mais ne jetons pas la prière à Brice si vite. Il doit savoir que son invitée fréquente un célèbre site - allez, disons pas à gauche du tout du tout - du nom de LibertyVox, que Radio Courtoisie - radio vraiment pas à gauche non plus - l'apprécie, ainsi que pas mal de sites ... qui aiment la préférence nationale et les racines chrétiennes de l'Europe ...

Brice, trois pater (de Brassens) et deux ave (de Bobby McFerrin) et je vous absous !

Débat entre Caroline Fourest et Tariq Ramadan

Ne ratez pas le débat qui aura lieu entre Caroline Fourest et Tariq Ramadan, sur l'excellente émission Ce soir ou jamais (France 3).

Caroline Fourest pourra enfin répondre aux allégations mensongères de notre prêcheur islamiste en costume.

Monday, October 26, 2009

Sodomie électorale en Tunisie


Le peuple tunisien vient de rejoindre le club pas très fermé des peuples sodomisés à domicile.

Nos voisins tunisiens en prennent pour 5 ans, soit 22 ans d'inceste politique, pratiqué avec rigueur par Le-Père-Du-Peuple-Rempart-Contre-Les-Islamistes.

Ouf. Le Figaro peut dormir tranquille.

Sauf que notre Josef Fritzl politique n'assure plus vraiment côté entubage: avec ou sans Taser, c'est moins de 90% d'orgasme simulé.

Que fait la police ?

Pfizer pourrait donc trouver sa place au ministère de l'intérieur; mais avant de dépenser l'argent du contribuable, de charitables vizirs vont conseiller d'ouvrir des sex-shop dans le quartier présidentiel, matraques en forme de dildo pour commencer la rééducation (testées d'abord par la première coiffeuse du pays en personne).

Et les "échantillons" ... "volontaires" seront "prélevés" avant chaque manifestation. C'est le côté "prévention" du gouvernement (il n'aime pas le hasard et cela depuis 22 ans déjà).

Il est quand même beau notre Maghreb. Lorsque notre despote "n'assure" plus, quelqu'un s'offre presque toujours pour donner suite à ses désirs, par un de ces providentiels coups de main opportuns.

C'est une certaine Leila qui s'en chargera. Avec un doigté inoubliable, elle s'empressera d'inscrire dans le fondement même de votre être qu'un Caprice des dieux se dit Président.

Ce n'est qu'une formalité politique. Rien de personnel. Juste de quoi s'assurer que, même sans beurre ou margarine, vous cédez le passage et que vous connaissez bien la notion de "priorité" ... et de "propriété".

Je termine par une célèbre blague de nos voisins algériens, où un citoyen est parti voir Zéroual pour lui demander s'il y avait des putes en Algérie. Zéroual embarrassé, en pleine révolution islamiste, ne savait plus quoi répondre:

- heu ... heu... c'est que ... enfin ... Oui. Oui, il y en a . Il y a des putes en Algérie.

- mala wa'laach raku t'niku f'chaa'b ???
(alors pourquoi niquez-vous le peuple ?)

Tuesday, October 13, 2009

Une lapidation ... quand je veux et où je veux

Suite du délirant épisode français où la conversion à un islam intégriste est devenu une simple vision de l'islam que l'Europe "coloniale", "raciste" et "xénophobe" peine à laisser s'exprimer, puisqu'elle est forcément coloniale, raciste et ... islamophobe.

Et c'est grâce à une partie de la gauche - politique et intellectuelle- aveugle aux menaces de l'islamisme, et du perpétuel chantage à l'islamophobie exercé par des islamistes déguisés en musulmans ordinaires que cette farce médiatique a pu passer, dans les télés comme dans les librairies.


Suite directe de l'extrait précédent, tiré du livre de Caroline Fourest (pp. 81-82):

" Plus loin, elles approuvent l'interdiction de l'alcool dans tout pays majoritairement composé de musulmans et vont jusqu'à justifier la lapidation, qu'elles présentent comme un choix : "Si une personne qui a commis l'adultère souhaite se repentir par la lapidation, c'est son choix et elle y va librement." Lila ajoute tout de même : "Mais je ne conçois pas que l'on puisse condamner quelqu'un à la lapidation, ou le lapider contre sa propre volonté." Une précision assez décalée puisque aucune lapidation n'est jamais volontaire et que les prédicateurs dont se nourrissent Lila et Alma Lévy, comme Hani Ramadan, passent plus volontiers leurs temps à justifier la lapidation qu'à la combattre. C'est dire si Lila et Alma Lévy incarnent le progrès ...
Pourtant, ce sont bien les sœurs Lévy qu'une certaine gauche tiers-mondiste et révolutionnaire a choisi de soutenir plutôt qu'un mouvement comme Ni putes ni soumises, jugé "social-traître" parce que républicain et laïque. Au Point de s'allier avec les intégristes pro-voile soutenant également les deux héroïnes."


Voilà. A en croire les défenseurs des deux soeurs voilées, cet islam est spontané. Un élan vers la pureté. Un embrassement de l'innocence que nos sociétés "matérialistes", "consuméristes", "athées" et "racistes" empêchent de se réaliser, bafouant par là même la "liberté" et la "dignité" de tous ceux qui pensent que la lapidation et le voilement sont des impératifs islamiques, idéaux qui ont le même droit de cité que l'aspiration à une vie meilleure, venant souvent au prix d'une lutte continue contre les discriminations à travers le monde.

L'islamisme ou la barbarie laïque.

Et dire que toutes ces pressions avaient pour fin de vous faire accepter un islamisme mortifère et destructeur, doublée d'une gigantesque connerie d'adolescentes soutenues par des politiques et des intellectuels naïfs mais aussi intéressés, et qui se réclament de la gauche et de l'antiracisme ... de l'islamisme, enfin, mais dans sa version export.

Ce qui est certain, c'est qu'avec l'islamisme, le monde est vraiment stone. Et là, le doute n'est plus permis.

(photo: flickr, Stone Faces)

Saturday, September 19, 2009

L'Aïd: fin de la "faim pour les yeux des autres"

Ma pensée va directement à celles et à ceux qui sont obligé(e)s de se cacher pendant un mois, parce que "sacré" dans les terres d'islam; ces mêmes terres qui ignorent encore massivement la démocratie, la tolérance et les droits de l'Homme.

Ces mêmes terres qui ne vous ne laissent pas le choix.

Ces mêmes terres qui sont les vôtres et où pourtant vous ne cessez de devenir étranger.

Ces mêmes terres où l'on vous préfère le ventre vide, la gorge sèche et le cerveau noyé, même - et surtout ! - si vous n'êtes pas croyant.

Joyeuse libération donc, à vous autres, hommes et femmes qui attendent d'être libres.

Et quant à vous, minorité de croyants tolérants, je vous souhaite un Aïd el Fitr des plus chaleureux. Pour votre patience. Pour votre endurance. Puisse cet exercice vous donner un cœur intelligent pour toute l'année.

(FiTr)

Wednesday, September 16, 2009

Gouguenheim et ... nous


Ne manquez pas l'émission que Abdelwahab Meddeb consacrera à un ouvrage qui fait écho à l'affaire Gouguenheim.

L'émission sera diffusée le dimanche 20 septembre 2009.
Sur Medi1, Medded donne à nouveau son point de vue (daté du 12/09/2009) et n'hésite pas à parler de "renaniens honteux", qui "avancent masqués". Le nom de Rémi Brague est par ailleurs explicitement mentionné.

Sylvain Gouguenheim, quant à lui, a répondu à quelques questions posées par le magazine Lire.
La polémique tourne autour de la légitimité à parler d' "islamophobie savante".
Cette controverse, notamment sur le rapport entre héritage grec et civilisation arabe et islamique, a déjà fait l'objet d'une journée à l'IMA.

Bonne lecture à toutes et à tous.
Abd El Maakir



Sunday, September 6, 2009

Un article antisémite d'El Khabar

Encore un bel article antisémite du populiste journal algérien, El Khabar.

L'article, au titre clairement antisémite, ne figure pas à la Une de la version française du journal, marquant encore une fois une stratégie marketing selon le lectorat visé (arabophone ou francophone; national ou international).

Pour information, le titre arabe une fois traduit en français, donne cette phrase absolument répugnante:

"Un Juif fait des affaires avec les reins des enfants algériens à travers le Maroc"

En fait, il faut lire "grâce" au Maroc, pays qui a déjà des relations diplomatiques avec Israël. Ce qui fait d'ailleurs le bonheur de la presse populiste en Algérie: la détestation du royaume marocain, et la haine d'Israël, où la frontière entre antisionisme (légitime) et antisémitisme n'existe tout simplement pas.

Le délire raciste inscrit dans ce titre de presse arabe trouverait certainement à redire face à un titre comme : "Des musulmans violent des femmes européennes" ou "Un Maghrébin agresse violemment des Français durant leur promenade".

D'après ce constat, beaucoup de nos journalistes sont encore à rééduquer.

تم توقيفه بنيويورك
يهودي يتاجر بكلى الأطفال الجزائريين عبر المغرب

توصلت تحقيقات الشرطة الدولية ''أنتربول''، في قضية توقيف الشبكة الدولية للمتاجرة بالأعضاء، التي يقودها اليهودي ''ليفي روزمبوم''، إلى أن عددا من الأطفال الجزائريين في المدن الغربية تم اختطافهم وتحويلهم إلى المغرب، لتهريب كلاهم إلى إسرائيل وأمريكا لبيعها ما بين 20 ألفا و 100 ألف دولار.
كشف رئيس الهيئة الوطنية لترقية الصحة وتطوير البحث البروفيسور مصطفى خياطي، أمس، لـ''الخبر''، بأن ''ملف تفكيك شبكة دولية في مغنية بتلمسان، تضم جزائريين ومغاربة وأفارقة مختصة في اختطاف الأطفال بالجزائر وتهريبهم عبر الحدود الغربية، شهر ماي 2008، أخذ أبعادا خطيرة''.
وأضاف المتحدث بأن ''مصالح الدرك الوطني وقتها توقفت في تحقيقاتها عند مكان استئصال الأعضاء خاصة الكلى والقرنية، بحيث تبين بأنها تتم في عيادات مغربية بوجدة ليتم بيعها''. واعتبر بأن التنسيق الأمني الجاري مع ''أنتربول'' في المغرب مثلا، توصل إلى أن ''العيادات المغربية في وجدة، لا يمكنها أن تتوفر على تجهيزات لازمة لإجراء هذا النوع من استئصال الأعضاء خاصة قرنية العين''.
وفجّر توقيف العصابة الدولية للمتاجرة بالأعضاء واختطاف الأطفال، التي يقودها اليهودي ''ليفي إسحاق روزمبوم''، من طرف شرطة نيويورك مؤخرا، حسب البروفيسور خياطي، ''القضية'' من جديد، خصوصا وأن المتهم الرئيسي صرح لدى سماع أقواله بأن ''العصابة تنشط في المغرب أيضا، وتعتمد على اختطاف الأطفال من الجزائر أيضا، ويتم تمويل الأطباء الناشطين في العصابة بالتجهيزات اللازمة لإجراء هذا النوع من العمليات الجراحية وتهريبها نحو نيويورك وإسرائيل''.
ويحقق أفراد العصابة الذين يوجد من ضمنهم جزائريون أرباحا طائلة، خصوصا وأن الطفل الجزائري المختطف يباع بحوالي 40 مليون سنتيم، في حين إن سعر الكلى يتراوح ما بين 20 ألفا و100 ألف دولار أمريكي.
ويضيف البروفيسور بأن ''توقيف الشبكة التي يقودها اليهودي لا يعني بأن الخطر قد زال، ولكن الأخصائيين والمتتبعين للملف يؤكدون بأن هناك عصابات أخرى يهودية لا تزال تنشط في عدة بلدان عربية''. ولجأت العصابات إلى استئصال كلى الأطفال الفلسطينيين بموافقة أهليهم، بسبب الفقر، لكن الطلب المتزايد على هذه الأعضاء دفع بالشبكات إلى توسيع دائرة نشاطها عن طريق الاختطاف، كما هو الحال في الجزائر والمغرب التي لها مسار ''متميز'' في التطبيع مع إسرائيل.




مصدر :الجزائر: زبير فاضل

Saturday, September 5, 2009

Un voile ... comme les autres


Ces jeunes filles étaient présentées à l'époque à travers l'argument suivant: elles sont des filles comme les autres.
Oui, commes les autres.
Sans idéologies, en révolte contre la société et les parents, loin des influences des prédicateurs obscurantistes, porteuses d'un "self islam" avant l'heure, et voulant juste garder un "fichu" pour aller à l'école.

Contestez ces vérités simples et vous serez un agent actif - ou qui s'ignore - du racisme européen, du néocolonialisme français ou de l'agression athée soviétique, le tout entrant sous le vocable sophistiqué de "républicanisme" ou celui, magique et autrement plus rentable, d' "islamophobie".

Nous savons maintenant qu'il n'en est rien. Et que l'islam "bricolé" de ces jeunes filles qui se cachent les cheveux, les oreilles et le cou comme condition vitale pour aller à l'école en France, trouve curieusement son origine dans l'islam diffusé par Hani et Tareq Ramadan et les organisations islamistes en Europe. C'est ce nouvel islam que nous devons accepter, sous peine de voir nos masques d'agents "occidentaux" islamophobes tomber ...


Extrait de la Tentation obscurantiste Ed. Grasset, Le livre de poche, 2005.
(chap. Un islamisme à peine voilé; pp.79-82),
de Caroline Fourest :




"Autant les militants anti-loi [sur le voile] ont traqué le moindre signe de racisme chez leurs adversaires, autant ils ont fait preuve d'une indulgence coupable envers les propos réactionnaires de leurs alliés ou de leurs héroïnes pro-voile. A l'image de Lila et Alma Lévy, les deux lycéennes d'Aubervilliers converties à l'islam ayant incarné la résistance des filles voulant aller en cours avec un voile. Dans une tribune parue dans Le Monde, Daniel Cohn-Bendit et son frère Jean-Gabriel ne sont pas loin de considérer la rébellion des soeurs Lévy comme le nouveau Mai 68 : "L'école laïque voudrait soumettre, au nom de l'émancicpation, deux jeunes filles en révolte contre le père et la mère. Elles refusent de se soumettre. Bravo !".(1)

Mais qui sont ces nouvelles héroïnes consacrées comme l'avant-garde de la révolte des jeunes ? Née d'une mère kabyle et d'un père juif athée, avocat du MRAP, Lila et Alma Lévy n'ont pas vraiment étudié l'islam. Elles disent plutôt "s'être bricolé elles-mêmes leurs religion", notamment en écoutant des cassettes de prédicateurs comme Tariq et Hani Ramadan. La gauche qui les soutient est persuadée qu'elles n'ont aucune conviction d'ordre idéologique ou politique De simples collégiennes. Des filles comme les autres, selon le titre d'un livre d'entretiens que leur consacre La Découverte. (2) Il suffit pourtant de lire ce livre pour se persuader du contraire. Lila et Alma Lévy parlent du voile comme d'une "obligation", alors que des musulmans libéraux se battent pour expliquer qu'il s'agit d'une prescription non contraignante. Elles sont horrifiées par le fait qu'un homme et une femme puissent être seuls dans une pièce avant le mariage, ou lorsque des gens s'embrassent en public : " quand j'étais en seconde, il y avait des filles de mon lycée qui, devant les professeurs, s'embrassaient sans vergogne. Or je n'aime déjà pas tellement quand je vois une fille et un garçon, parce que je trouve cela impudique", confie Lila. La journaliste qui l'interroge lui demande si elle irait jusqu'à l'interdire. Lila ne dément pas : "je pense que si un interdit est posé, il l'est pour tout le monde. Que ce soit un homme avec un autre homme, un homme avec une femme, une femme avec une autre, ou même avec un chien, cela me fait le même effet de les voir s'embrasser (rires) ! Mais je trouve qu'il y a déjà assez de problèmes avec les jeunes. On voit les gens s'accoupler dans la rue ! " (3)
Sa petite soeur est aussi dégoûtée : "Auparavant, les gens savaient se tenir." Lila renchérit en faisant le lien avec le nombre croissant d'agressions sexuelles et la "banalisation de la nudité et du sexe".
Décidément, on ne va pas rigoler tous les jours si les soeurs Lévy sont chargées d'animer le nouveau Mai 68 ..."
(p.81; mise en évidence des propos des soeur voilés en bleu)

Oui, ça ne rigole pas, comme le disait Caroline Fourest. Surtout sur la lapidation telle que Lila et Alma Lévy la conçoivent. Thème qui fait des deux soeurs voilées, des filles pas vraiment comme les autres ...

(suite à venir).

Saturday, August 29, 2009

L'incroyable inculture homophobe de Tariq Ramadan


Il faut bien des tours pour faire semblant d'être "moderne" et "tolérant" quand on est Tariq Ramadan.

Tariq aime les fondements mais seulement quand ils sont islamiques. Et pour ne pas se sentir seul, il appelle ses amis, les religieux des autres religions, dans une étreinte oeucuménique, pour dire qu'il n'est pas le seul à trouver que God est grand.

Mais sur son site où Tariq tente de faire passer l'homophobie pour un droit respectable - fondé en religon et même partagé ... par d'autres religions ! - , Frère Tariq sort sa (grosse) culture et nous cite - pardons, nous mentionne - Freud ... comme allant dans le sens de Tariq Ramdan himself.

Freud était-il religieux aussi ?

Sigmund était-il musulman ?

Sigmund Freud était-il membre des Frères musulmans ?

M'aurait-on caché des choses ?

Attention, séquence culture : [nous soulignons]

Il faut dire et répéter, comme le relève Isabelle Levy dans son ouvrage « Soins et Croyances »[1], les spiritualités et les religions - des courants majoritaires de l’hindouisme, du bouddhisme au judaïsme, au christianisme et à l’islam - toutes condamnent et interdisent l’homosexualité.
L’immense majorité des rabbins s’expriment en ce sens, de même que le Pape et jusqu’au Dalaï-Lama qui a condamné l’homosexualité. Pour toutes ces traditions, comme c’était d’ailleurs le cas pour Freud (qui parle de « perversion »), l’homosexualité est considérée comme « contre nature », « l’expression d’un déséquilibre » dans l’évolution de la personne et l’homosexualité est moralement condamnée pour cela. Cela reste l’opinion largement majoritaire de toutes les spiritualités et de toutes les religions et l’islam ne fait pas exception. Il serait insensé de vouloir nier ces faits, contredire les textes et imposer certaines contorsions intellectuelles aux croyantes et aux croyants afin qu’ils puissent prouver qu’ils sont à même de vivre avec leur temps.


Ni citation, ni ouvrage, ni rien, mais Freud devient lui aussi un peu homophobe scientifique.

En somme, Tariq Ramdan vient d'inventer El Hadj Freud, le psychanalyste qui n'a pas écrit L'avenir d'une illusion. Devant le nez et la barbe de tout le monde.

Qu'importe. Tariq compte sur vous: comme lui, vous devez connaître Freud. Après tout, c'est une marque comme Coca Cola ou Quick.

Et pourtant, c'est bien Freud qui affirmait, dans ses Trois essais que :

" Le choix d’objet homosexuel est présent dans la vie psychique normale"

ou encore :

« L’homosexualité ne relève pas du tribunal et j’ai même la ferme conviction que les homosexuels ne doivent pas être traités comme des gens malades, car une telle orientation sexuelle n’est pas une maladie. Cela ne nous obligerait- il pas à caractériser comme malades de nombreux grands penseurs que nous admirons précisément en raison de leur santé mentale [...] Les personnes homosexuelles ne sont pas des malades »
(cité par Kenneth Lewes, The Psychoanalytic Theory of Male Homosexuality, NY Meridian).


Sigmund Freud a même voulu aider les mouvements homosexuels de son temps (sans succès, d'ailleurs).
Rien n'est plus étranger à Freud que l'idée de criminaliser l'homosexualité et les homosexuels.

Tariq Ramadan ne maîtrise décidémment pas ses classiques.

Si notre bigot suisse, spécialiste du double langage et de l'argumentation en forme de Gouda, voulait maquiller son rejet de l'homosexualité, il aurait pu citer tout simplement Jacques Lacan:

« Les homosexuels, on en parle. Les homosexuels, on les soigne. Les homosexuels, on ne les guérit pas. Et ce qu’il y a de plus formidable, c’est qu’on ne les guérit pas malgré qu’ils soient absolument guérissables »
(t. 5 du Séminaire, 1957-1958).

Tariq aurait également pu citer son camarade Al Qaradawi. Ce dernier est plus direct, à défaut d'être plus humain. Mais vous comprenez, en contexte occidental, ça fait ... task.

Finalement, en plus d'être hypocrite, Tariq Ramadan est inculte. Il veut faire croire, par malice islamiste, que Freud donne raison à son homophobie et à sa vision fondamentaliste du monde, d'autant plus qu'on "ne peut pas contredire les textes". Oui mais lesquels ?

Les textes islamiques sans doute, et leur lecture islamiste ...

Sinon, vous pouvez prendre le temps de lire. C'est plus enrichissant que de fréquenter des théologiens incultes et des rhéteurs rétrogrades.

Friday, July 24, 2009

Nos beaux horizons islamiques

Voici où en est l'actualité théologique de notre religion:

جدل فقهي حول شهادة المرأة المسلمة والرجل غير المسلم على عقد الزواج

Controverse juridique sur la valeur du témoignage de la femme musulmane et de l'homme non-musulman dans les actes de mariage.

Rubrique "Afaaq islamiya" (horizons islamiques) du grand journal arabe à tirage international "Asharq Al-Awsat", daté du 21 juillet 2009.

Friday, July 10, 2009

Holy Fu***


C'est un grand moment théo-comique.
Dieu est mort. Mais qu'y a-t-il après ? Comment peut-on vivre sans Dieu ?
Osho, le gurû controversé (pléonasme), vous explique ce qui est advenu après la prophétie nietzschéenne ...
N'0ubliez pas de répéter le Mantra cinq fois, à la demande du Maître :-)

Tuesday, July 7, 2009

De quelques points de jonction entre discours islamique et discours islamiste (1)





S'il est urgent de militer pour une séparation plus nette entre les propos que peuvent tenir des musulmans ordinaires des islamistes politiquement motivés, c'est que l'affaire n'est pas facile pour tous - notamment pour les observateurs étrangers au monde de l'islam - et que, pour compliquer le tout, le second (le discours islamiste) parasite profondément le premier (le discours islamique).

Nous le constatons chaque jour: les libertés fondamentales reculent dramatiquement dans le monde arabo-islamique.

De plus en plus de "citoyens" (niés en tant que tels) sont appelés à s'identifier et à se mobiliser comme "croyants": contre l'Occident chrétien et/ou athée, contre le complot "américano-sioniste", contre la "laïcité" et la liberté d'expression négatrice des valeurs islamiques, contre le Danemark des caricatures ou l'Angleterre de Rushdie, mais aussi, quand c'est possible, contre le "Taghout" national, le despote local tunisien ou indonésien.

De nos jours, le fait est devant nous: l'islamisme est une force qui a des assises populaires; il incarne pour beaucoup "l'opposition", la seule et la vraie, puisque marquée par le divin.

Or, il n'y a pas que les racistes, les xénophobes ou les faucons des hyperpuissances qui assimilent l'islam à l'islamisme. Ce hijack idéologique est déjà fait, depuis de nombreuses décennies, par des états musulmans panislamistes qui montrent l'exemple à suivre ... ou à faire taire. Par pendaison, par ostracisme, par takfir ou par appel théologique au crime; dans la presse, à la télévision, sur internet.

Et ces régressions commencent déjà à des niveaux micro-sociologiques; elles circulent aussi entre les gens les plus "démobilisés" politiquement parlant.



Le respect qui annihile la tolérance:

Un des points de jonction entre discours islamique et discours islamiste est la subordination de la "tolérance" au "respect".

Il y a quelques années, je demandais à des amis à moi, musulmans du Ramadan (un peu comme les juifs du Yom Kippour), ce qui les dérangeait si vivement en voyant des "mangeurs de Ramadan", discrets et cachés dans les jardins publics.

- "C'est un manque de respect, tu vois pas !" me répondit Driss, tout indigné.

- "Ces gens-là ne nous respectent pas, c'est clair " ajouta Mohammed, qui venait d'arrêter de picoler avec ses potes quelques semaines avant le début du mois sacré.

Cet égocentrisme religieux fait vraiment peur. Il est autant féroce qu'inconscient. Il fait peur aussi car il vient de gens que je connais, des gens normaux et même "sympa" le plus clair du temps.

Que peuvent devenir ces gens en période de théocratisation avancée ou avérée ? Si certains ne passent pas à l'acte pour punir les "contrevenants" par eux-mêmes, ils n'hésiteront certainement pas à soutenir verbalement la correction de ces "koufars" (mécréants).

Ce manque d'empathie fait parfois partie de la foi. Et je l'ai vu plus d'une fois dans ma vie.



De nos jours, c'est l'Etat qui se charge de cette répression. "Le plus froid des monstres froids". Les Etats autrefois "socialistes". Ce sont eux qui donnent de la prison ferme pour les gens qui mangent y compris dans les forêts ou les jardins publics que le public ne fréquent pas ou plus.
Ce sont ces "républiques" qui laissent leurs flics passer à tabac des innocents mais aussi des malades, des diabétiques qui reviennent ensanglantés dans les commissariats, justifier de leur état d'insulino-dépendants ou d'ulcéreux, devants des flics ou des juges incrédules, qui pensent bien que, après tout, ou quelque part, c'était au fond une sorte d'atteinte à l'ordre public.

On se demande par quelle perversion de l'esprit, on en vient à demander aux autres une adhésion sans condition à des rites religieux.
En inversant la hiérarchie de ces valeurs, on aurait eu droit à une autre vision du monde: le croyant continue son bonhomme de chemin et laisse les autres agir à leur guise. Mieux: ces contrariétés peuvent être stimulantes pour sa foi, un peu comme le hadith qui évoque le grand bien qu'est de louer son Dieu en plein marché, lieu d'oubli des affaires de l'au-delà pour celles d'en-bas.

C'est pourtant sur cet ordre des choses et cette hiérarchie des valeurs que les esprits se réislamisent, à coup de sermons identitaires qui vous font d'abord exister comme "croyant" et jamais comme "citoyen".

Sinon, vous êtes un kaafir, ou pire, une kaafira ! ... voire même un mounafiq (hypocrite)

Et vous aurez été prévenu(e).

(photo: Flickr)

Friday, June 26, 2009

Du sens de l'Eucharistie




Dieu s'est fait pomme

pour nous sauver du Pêcher




Thursday, June 25, 2009

Ça se discute plus !

Ouuuf !!!!
Gros soulagements pour les cervelles en danger: l'émission pourrave de Jean-Cul Delarue ne sera pas reconduite la rentrée prochaine sur fRance2 !
Ouuffff !!!!

Mais, en même temps, que vont devenir nos intellectuels adolescents (comprenez, journalistes et autres causeurs, à plume ou à langue), nos "jeunes" qui ne lisent plus mais qui "voyent" la télé pour "se faire une opinion" ? (gros gros SIC !)

Allez, tchao pantin(s) ! Ils vous restent encore MTV et Secret Story en guise de vision du monde !

Wednesday, June 24, 2009

Méditation sur la Croix

... ou conseil anachronique à Dieu:


Laisse pas traîner ton fils


J'ai vu Dieu en boîte



J'ai vu Dieu en boîte


(poème soufi)



J'ai vu Dieu en boîte
Dans un corps mal habité
Venu s'oublier aux heures moites
pour danser comme un pied


J'ai vu Dieu en boîte
Comme une folle se trémousser
Au milieu de sa création
Anonyme à en pleurer


J'ai vu Dieu en boîte
Les disco bitchs déjà en été
Les minets lévitaient fastes
Et les mâles leurs âmes déboiser


J'ai vu Dieu en boîte
Fatigué d'être aimé
Dans les chiottes comme dans un bénitier
venu se faire pardonner


J'ai vu Dieu en boîte
Putain comme j'ai pleuré
Fatigué d'être loin
Il s'est mis à muezziner


J'ai vu Dieu dans une boîte
De ce bruit, tout retourné
Les tympans désormais en foire
Il est 5 heures,
maintenant,
vous pouvez le demander



Abd El Maakir

Tuesday, June 23, 2009

Allah 2.0 ... ou le 100ème nom de Dieu


Le Très-Connecté


C'est le nom d'Allah, notre dieu à tous, que je propose en ce 3ème millénaire, siècle de la vitesse et de l'information.

(accepte aussi sans très du nion. Bleu non négociable, de rigueur pour les garçons)

A vos prières ... parlez !

Sunday, June 21, 2009

Compléments de l'article de Claude Gilliot sur Luxenberg

Il fallait que quelqu'un le fasse. Je l'ai donc fait.
Je fais suite à l'article de Naravas où le débat portait sur la longue recension/exposition des thèses de Luxenberg par Claude Gilliot.
J'ai ensuite donné en lien, l'article de Gilliot, hébergé aussi par Christoph Heger (et maintenant, sur le site même de notre islamologue).
A la version disponible en ligne manquait deux pages: p.392 et p.393 avec les 4 notes de bas de page.
C'est un tout petit hommage que je rends à Luxenberg, obligé de vivre caché et sous pseudonyme pour avoir fait œuvre de science dans le domaine coranique.






METHODES ET DEBATS

A cela, il conviendrait d'ajouter que selon la tradition musulmane, le cousin de Hadiga, Waraqa Ibn Nawfal, lisait les livres saints; mais aussi que les Qoreichites prétendaient que Mahomet se faisait instruire par des esclaves juifs ou chrétiens. Mais cela ne fait pas partie de l'entreprise de Luxenberg, laquelle est, encore une fois, strictement philologique. Il travaille actuellement a un second ouvrage que l'on attend avec impatience

5. Perspectives

Le Coran se donne a voir comme une révélation venue directement de Dieu et la tradition musulmane, comme on devrait s'y attendre, est soucieuse d'enraciner l'idée que ce Coran est constitue des ispsissima verba Dei (les paroles mêmes de Dieu). Reprenant et analysant ici un certain nombre de récits de l'historiographie musulmane ancienne (et il en est beaucoup d'autres), nous constatons que l'histoire du Coran (en amont) ne correspond pas tout a fait a la représentation que l'historiographie et les théologiens musulmans voudraient nous faire partager. Le Coran avant de devenir le texte que nous connaissons est passe par des avatars, y compris, en amont, par les informateurs de Mahomet[35], qui, a notre avis, "reprennent de leur actualité" après le travail de Luxenberg.


Tout d'abord avant la délivrance orale des révélations par Mahomet qui très certainement était informe des écritures juives et chrétiennes, par voie orale ou par la voie des traductions syriaques de la Bible, ou par celle de textes syriaques[36] extra-bibliques. Ce a quoi il faudrait ajouter le canal de la tradition éthiopienne, directement ou par l'intermédiaire de l'Arabie heureuse qui avait d'étroites relations avec l'Éthiopie.


Le Coran (ou plutôt les diverses révélations délivrées par Mahomet) a encore connu de nombreux avatars avant d'être collecte en un "codex", mais même lorsque cela fut fait, le texte a encore pu être transforme, étant donne que les premiers exemplaires furent écrits dans une écriture arabe primitive ne comportant pas de voyelles et dont les consonnes ayant le même trace (ductus) n'étaient pas marquées des points diacritiques permettant de les desambiguiser. A cela s'ajouterent probablement des corrections faites par les premiers grammairiens et phi- lologues, qui etaient le plus souvent aussi des "theologiens-juristes" (fuqaha)[37]. Depuis quelques annees s'affine en nous, a la lecture critique des sources, l'idee que le Coran est en partie le fruit d'un travail collectif, le travail de C.L. nous renforce dans cette direction de recherche[38].


Notes:

[35] Claude Gilliot, (<>, JS4I, 22 (1998), p. 84-126.

[36] A la ville de Hira, deja mentionnee, il faudrait ajouter Anbar, situee sur la rive gauche de l'Euphrate, a 62 kilometres de la future Bagdad, avec laquelle La Mecque avait des relations; M. Streck-[A.A. Duri], ?al-Anbar>>, EI, I, p. 499-500.

[37] Nous n'avons pas mentionné l'important ouvrage suivant: John Wansbrough, Quranic Studies. Sources and methods of Scriptural interpretation, Oxford University Press, 1977, XXVI+256 p. Selon lui, le Coran tel que nous le connaissons ne peut etre date avant le debut du IlIe siecle de l'hégire/IXe de l'ère chrétienne. Cette datation paraîtra trop tardive. Cela dit, cette étude magistrale a attiré l'attention sur le processus de venue au jour progressive du texte coranique.

[38] V. Cl. Gilliot, "Un verset manquant du Coran ou réputé tel", in En hommage au Père Jacques Jomier, op. Études réunies et coordonnées par Marie-Thérèse Urvoy, Paris, Cerf ("Patrimoines"), 2002, p. 73-100; Id., "Un non-musulman cultive et un chercheur occidental face au Coran", a paraitre dans la revue lyonnaise Lumière et Vie; Id., "Le Coran, fruit d'un travail collectif ?", a paraitre dans les actes du Symposium international "Al-Kitab. La sacralité du texte dans le monde de l'Islam", Leuven, 29 mai- ler juin 2002.

Thursday, June 18, 2009

Aidez al Sheikh Yusuf al-Qaradawi à découvrir le clitoris !



"La masturbation chez la femme est plus dangereuse que la masturbation chez l'homme"
déclare l'imam sunnite le plus écouté de notre temps dans cette éloquente vidéo.

Pourquoi ? Parce que la femme, selon notre douctour al-Qaradawi, se masturbe par intromission d'objets divers.
Les légumes ne sont pas nommés mais l'idée de notre cheikh est d'une simplicité ... coranique: en introduisant des substituts de pénis dans son vagin, la femme met en danger son hymen et risque de se faire tuer (alors que quelques coups de fouets -seulement !- sont recommandés en ce cas ...)

Ainsi donc la masturbation féminine tue. Par tradition. Mais j'ajouterai aussi, par idiotie théologique. Puisque notre bon Cheikh ne connaît pas le clitoris (comme presque tous les hommes de notre planète pourtant bleue).

Notre stupide cheikh parle de ce qu'il ne connaît pas ou plutôt, de ce qu'il connaît le mieux: le pénis, dont les anges de l'apocalypse chantent encore le pouvoir de destruction massif.

La maladie de fadhilatu a-sheikh al-Qaradawi est classique, voire universelle. C'est le phallocentrisme. Cela n'a rien de grave quand cette vision mythique se cantonne aux blagues (rassurantes) entre copains éjaculateurs précoces ou rapides.

Cela devient dangereux et létal quand la foutaise est écoutée et suivie par des millions de fidèles.

Il faut donc dire la vérité sur le clitoris.

Et c'est dans cet esprit que j'ai fondé - en urgence ! - le C.U.I.C : le Comité de la Umma pour l'Information sur le Clitoris.

C.U.I.C parce que l'ignorance tue. Parce qu'il faut faire vite. Parce qu'un théologien n'est pas un médecin et encore moins un sexologue. Parce qu'il n'y a pas de mal à se faire du bien. Parce que les femmes ne doivent plus être "éliminées" à cause de leurs désirs.

Alors, venez en nombre ! Aidez votre cheikh à connaître un élément capital de la sexualité même et surtout s'il en est un expert juridique réputé dans le monde sunnite !

Allez ! Reprennez tous en choeur avec moi, sur l'air connu de Lennon et Ono :

Aaaall weee are saaay-iiiing
is give
clit
a
chance !


Et au final, je vous invite à envoyer à notre si bon docteur cette peinture de Jenny Saville: Passages- 2004.

Car ne l'oublions pas: al-Qaradawi est en faveur de "l'excision légère".



ختان البنات

س: ما حكم الإسلام في ختان البنات؟

ج : هذا الموضوع اختلف فيه العلماء والأطباء أنفسهم، وقامت معركة جدلية حوله في مصر منذ سنوات، من الأطباء من يؤيد، ومنهم من يعارض، ومن العلماء من يؤيد ومنهم من يعارض، ولعل أوسط الأقوال وأعدلها وأرجحها، وأقربها إلى الواقع، وإلى العدل في هذه الناحية، هو الختان الخفيف، كما جاء في بعض الأحاديث -وإن لم تبلغ درجة الصحة- أن النبي صلى الله عليه وسلم قال لامرأة كانت تقوم بهذه المهمة، قال لها: "أشمى ولا تنهكي.. فإنه أنضر للوجه، وأحظى عند الزوج". و"الإشمام" هو التقليل، ولا تنهكي أي لا تستأصلي، فهذا يجعل المرأة أحظى عند زوجها، وأنضر لوجهها فلعل هذا يكون أوفق. والبلاد الإسلامية تختلف بعضها عن بعض في هذا الأمر، فمنها من يختن ومنها من لا يختن… وعلى كل حال، من رأى أن ذلك أحفظ لبناته فليفعل، وأنا أؤيد هذا، وخاصة في عصرنا الحاضر، ومن تركه فلا جناح عليه لأنه ليس أكثر من مكرمة للنساء، كما قال العلماء، وكما جاء في بعض الآثار.

أما الختان للذكور فهو من شعائر الإسلام، حتى قرر العلماء لو رأى أهل بلد تركوه لوجب عليه أن يقاتلهم حتى يعودوا إلى هذه السنة المميزة لأمة الإسلام. والحمد لله رب العالمين.


Sunday, June 14, 2009

Finalement, Obama ne détruira pas la Mecque 2 (bof !)


La prophétie islamo-apocalyptique sur Obama n'a plus raison d'être.
La menace est donc annulée.
Disons plutôt qu'elle est ajournée ...
Car vous trouverez toujours des apocalyptisés qui puiseront des "signes", ici et là, pour vous dire qu'il s'agit d'un piège ou d'un tazyin a-shaytan (un embellissement qui n'est qu'oeuvre du Diable).
Heureusement, ces weirdos sont infimes.
Par contre, ils ont toujours cherché des "signes" dans l'histoire ou l'actualité du pays du Grand Satan (entendez les USA).

Oui, souvenez-vous :


C'était durant les années triomphantes du FIS (Front Islamique du Salut), et l'Algérie était cette éprouvette de l'islamisme au Maghreb.
Les discours apocalyptiques étaient très communs puisque, enfin, l'islam allait revenir sur terre.
Les imams reprenaient même, pendant la prière du vendredi, des hadiths sur 3alamaat a-saa3a (littéralement: les signes de l'Heure; c-à-d les signes marquant la fin des temps).

"Un des signes de la fin des temps - disait un iman dans son prêche du vendredi - est que personne n'en parlera, pas même dans les mosquées !", faisant ainsi allusion à une série de ahadiths.

C'est que la victoire annoncée du FIS annonçait la victoire de l'islam tout court, et "logiquement", tant de bonheur sur terre n'appelait que la fin de l'Histoire: les ennemis de l'islam allaient se préparer à contrer ce si légitime et si bon règne d'Allah (oui, c'était toute une époque ...)

C'est dans ce cadre qu'un hadith commençait aussi à circuler: notre sainte religion avait déjà prévue un signe moderne de la fin des temps, à la fois politique et urbanistique et conduisant vers l'identification du jabaruut (tyrannie) des Américains:

C'est le jour où les bergers commenceront à allonger leurs constructions.

(l'extrait de hadith étant أن ترى الحفاة العراة العالة رعاة الشاء يتطاولون في البنيان )

Ces gueux de bergers en guenilles n'étaient autre que des cowboys; quant au fait de construire de plus en plus haut, c'était tout trouvé: n'avaient-ils pas eu l'audace de construire des gratte-ciel ?

(Mohammed, selon certains Hadiths, avait horreur de la construction ... souvenir biblique de Babel ?)

Pour le moment, certains croyants scrutent les signes de l'apocalypse selon l'islam. Pour les plus obtus d'entre eux, ils n'ont pas à s'inquiéter: Obama vient de les rassurer sur le droit au "voilement". Les femmes en "tenues légères", accusées par les fanatiques d'être à l'origine des tremblements de terre (tabaruj) n'ont qu'à bien se tenir...

(photo: Flickr. Artiste: Freeman_TV)

Saturday, June 6, 2009

Finalement, Obama ne détruira pas la Mecque 1 (ouf!)


Oui, vous avez bien lu.
Tapez "Obama", "Mecque", et si en plus, vous ajoutez "détruire", vous allez être surpris.
Ou peut-être affligés.

Car au moment où les necons et les évangéliques américains diffusaient la bonne nouvelle (Obama is the Beast; Barack Obama is the Antichrist, etc.), certains musulmans, à travers le net communautaire et/ou islamiste, se demandaient ouvertement si Obama n'allait pas détruire la Mecque (de Bladi.net à Mejliss.com en passant par Dailymotion.com, la question y était discutée avec un sérieux à faire pleurer).

Tancredo, un candidat à la présidentielle américaine, voulait bombarder la Mecque en guise de représailles, si une attaque (toujours imminente selon les candidats du moment) se produisait sur le sol américain.

Mais ce n'est pas Tancredo qui est la cause de cette hallucinante connerie islamisante. C'est tout simplement la couleur de peau de Barack Obama et son origine directement africaine.

En effet, les pieux esprits apocalyptiques d'islam se référèrent à un obscur hadith, à la chaine de soutien (isnad) discutable et qui parlait d'un abyssinien dont la caractéristique serait d'avoir des jambes frêles (Google vous engendre automatiquement le mot Dhou as-souwayquatayn dès que vous commencez dhou).

Et c'est Dhou as-souwayquatayn ( "celui qui a deux petites/frêles jambes") qui viendra, à la fin des temps, détruire la Mecque, la sainte Ka'ba des musulmans, "maison de Dieu sacrée" comme l'indique l'hommage verbal que tout croyant reprend à ses heures.

Or Obama est "noir" et tire une partie de ses origines africaines de son père kényan.

Beaucoup de musulmans ne connaissent pas ce hadith. Disons même que la majorité écrasante l'ignore. Sauf que certains musulmans apocalyptisés n'ont pas hésité à utiliser la "race" dans la propagation de leur délire. Un peu comme leurs jumeaux américains néocons.

Ressortir un tel mythe était absurde; voici maintenant ses diffuseurs, avec le discours du Caire, rétrogradés au statut de "sots" ...

Dans un prochain billet, je ferai la synthèse critique de ces curieux hadiths qui parlent des "abyssiniens" et de la fin des temps.

C'est un devoir de faire connaître l'islam en contexte puisque certains cyber-islamo-militans n'y arrivent pas.

(photo: flickr)

Thursday, February 5, 2009

Conseil à mes ami(e)s pas encore guéri(e)s de leur sympathie pour l'islamisme




L'abondance de moutons n'effraie pas le boucher.

(proverbe égyptien)

Sunday, January 4, 2009

Conrad à Gaza

I was on the point of crying at her, `Don't you hear them?' The dusk was repeating them in a persistent whisper all around us, in a whisper that seemed to swell menacingly like the first whisper of a rising wind. `The horror! The horror!´

From The Heart of Darkness ... to the darkness of the heart. Hélas.

C'est Medded qui, sur Medi 1, donne son Point de vue: Pornographie de l'horreur.

Le titre vous laisse dans le malaise mais la chronique vous en libère.

Oui, Meddeb sur Gaza n'hésite pas à parler de son horreur, de l'horreur, des horreurs commises par la criminelle surenchère militaire de Tsahal, face aux moyens "archaïques" et aux "fusées [pourtant] dérisoires, futiles" du Hamas, coupable d'ailleurs de sacrifier les Palestiniens en les livrant au statut théologiquement dévié de "martyrs", en attendant la victoire expiatoire.

Culte de la technologie face au culte du martyr. Sourires indécents de Tzipi Livni. Propos inquiétants de la même Livni, tout sourire en sortant de chez Sarkozy.
Sensationnalisme morbide des médias arabes. Hypocrisie de certains pays arabes qui s'achètent une bonne conscience en s'arrachant les victimes à soigner, pour mieux calmer la "rue arabe", jamais loin des palais présidentiels qu'elle pourrait un jour balayer.

Requiem donc pour les morts, pour ces civils palestiniens, qui paient le prix de "ce que les hommes ont de moins glorieux", comme si cette terre était encore promise à la malédiction de Kurtz.