Sunday, January 4, 2009

Conrad à Gaza

I was on the point of crying at her, `Don't you hear them?' The dusk was repeating them in a persistent whisper all around us, in a whisper that seemed to swell menacingly like the first whisper of a rising wind. `The horror! The horror!´

From The Heart of Darkness ... to the darkness of the heart. Hélas.

C'est Medded qui, sur Medi 1, donne son Point de vue: Pornographie de l'horreur.

Le titre vous laisse dans le malaise mais la chronique vous en libère.

Oui, Meddeb sur Gaza n'hésite pas à parler de son horreur, de l'horreur, des horreurs commises par la criminelle surenchère militaire de Tsahal, face aux moyens "archaïques" et aux "fusées [pourtant] dérisoires, futiles" du Hamas, coupable d'ailleurs de sacrifier les Palestiniens en les livrant au statut théologiquement dévié de "martyrs", en attendant la victoire expiatoire.

Culte de la technologie face au culte du martyr. Sourires indécents de Tzipi Livni. Propos inquiétants de la même Livni, tout sourire en sortant de chez Sarkozy.
Sensationnalisme morbide des médias arabes. Hypocrisie de certains pays arabes qui s'achètent une bonne conscience en s'arrachant les victimes à soigner, pour mieux calmer la "rue arabe", jamais loin des palais présidentiels qu'elle pourrait un jour balayer.

Requiem donc pour les morts, pour ces civils palestiniens, qui paient le prix de "ce que les hommes ont de moins glorieux", comme si cette terre était encore promise à la malédiction de Kurtz.

2 comments:

Anonymous said...

Pour parler de cette idéologie du martyr, je voulais juste signaler qu'à la manif de samedi dernier à Paris, on entendait des chants de djihad dans certains carrés du cortège. Des chants sortis de la fabrique du FIS en Algérie. C'est incroyable, au centre de Paris !

Naravas

Abd El Maakir said...

Comme quoi, l'hydre a bien sept têtes.
Ça peut faire fourcher la langue du gauchisme comme celui de l'anti-américanisme.
Drôle d'époque.