Monday, October 26, 2009

Sodomie électorale en Tunisie


Le peuple tunisien vient de rejoindre le club pas très fermé des peuples sodomisés à domicile.

Nos voisins tunisiens en prennent pour 5 ans, soit 22 ans d'inceste politique, pratiqué avec rigueur par Le-Père-Du-Peuple-Rempart-Contre-Les-Islamistes.

Ouf. Le Figaro peut dormir tranquille.

Sauf que notre Josef Fritzl politique n'assure plus vraiment côté entubage: avec ou sans Taser, c'est moins de 90% d'orgasme simulé.

Que fait la police ?

Pfizer pourrait donc trouver sa place au ministère de l'intérieur; mais avant de dépenser l'argent du contribuable, de charitables vizirs vont conseiller d'ouvrir des sex-shop dans le quartier présidentiel, matraques en forme de dildo pour commencer la rééducation (testées d'abord par la première coiffeuse du pays en personne).

Et les "échantillons" ... "volontaires" seront "prélevés" avant chaque manifestation. C'est le côté "prévention" du gouvernement (il n'aime pas le hasard et cela depuis 22 ans déjà).

Il est quand même beau notre Maghreb. Lorsque notre despote "n'assure" plus, quelqu'un s'offre presque toujours pour donner suite à ses désirs, par un de ces providentiels coups de main opportuns.

C'est une certaine Leila qui s'en chargera. Avec un doigté inoubliable, elle s'empressera d'inscrire dans le fondement même de votre être qu'un Caprice des dieux se dit Président.

Ce n'est qu'une formalité politique. Rien de personnel. Juste de quoi s'assurer que, même sans beurre ou margarine, vous cédez le passage et que vous connaissez bien la notion de "priorité" ... et de "propriété".

Je termine par une célèbre blague de nos voisins algériens, où un citoyen est parti voir Zéroual pour lui demander s'il y avait des putes en Algérie. Zéroual embarrassé, en pleine révolution islamiste, ne savait plus quoi répondre:

- heu ... heu... c'est que ... enfin ... Oui. Oui, il y en a . Il y a des putes en Algérie.

- mala wa'laach raku t'niku f'chaa'b ???
(alors pourquoi niquez-vous le peuple ?)

2 comments:

Naravas said...

Le général a gagné, la coiffeuse est heureuse, le gendre attend son tour, les isamistes s'en remettent à Dieu et les forces du progrès continuent leur deuil.

Abd El Maakir said...

Bien dit l'ami.
Tellement triste, au demeurant.