Tuesday, October 13, 2009

Une lapidation ... quand je veux et où je veux

Suite du délirant épisode français où la conversion à un islam intégriste est devenu une simple vision de l'islam que l'Europe "coloniale", "raciste" et "xénophobe" peine à laisser s'exprimer, puisqu'elle est forcément coloniale, raciste et ... islamophobe.

Et c'est grâce à une partie de la gauche - politique et intellectuelle- aveugle aux menaces de l'islamisme, et du perpétuel chantage à l'islamophobie exercé par des islamistes déguisés en musulmans ordinaires que cette farce médiatique a pu passer, dans les télés comme dans les librairies.


Suite directe de l'extrait précédent, tiré du livre de Caroline Fourest (pp. 81-82):

" Plus loin, elles approuvent l'interdiction de l'alcool dans tout pays majoritairement composé de musulmans et vont jusqu'à justifier la lapidation, qu'elles présentent comme un choix : "Si une personne qui a commis l'adultère souhaite se repentir par la lapidation, c'est son choix et elle y va librement." Lila ajoute tout de même : "Mais je ne conçois pas que l'on puisse condamner quelqu'un à la lapidation, ou le lapider contre sa propre volonté." Une précision assez décalée puisque aucune lapidation n'est jamais volontaire et que les prédicateurs dont se nourrissent Lila et Alma Lévy, comme Hani Ramadan, passent plus volontiers leurs temps à justifier la lapidation qu'à la combattre. C'est dire si Lila et Alma Lévy incarnent le progrès ...
Pourtant, ce sont bien les sœurs Lévy qu'une certaine gauche tiers-mondiste et révolutionnaire a choisi de soutenir plutôt qu'un mouvement comme Ni putes ni soumises, jugé "social-traître" parce que républicain et laïque. Au Point de s'allier avec les intégristes pro-voile soutenant également les deux héroïnes."


Voilà. A en croire les défenseurs des deux soeurs voilées, cet islam est spontané. Un élan vers la pureté. Un embrassement de l'innocence que nos sociétés "matérialistes", "consuméristes", "athées" et "racistes" empêchent de se réaliser, bafouant par là même la "liberté" et la "dignité" de tous ceux qui pensent que la lapidation et le voilement sont des impératifs islamiques, idéaux qui ont le même droit de cité que l'aspiration à une vie meilleure, venant souvent au prix d'une lutte continue contre les discriminations à travers le monde.

L'islamisme ou la barbarie laïque.

Et dire que toutes ces pressions avaient pour fin de vous faire accepter un islamisme mortifère et destructeur, doublée d'une gigantesque connerie d'adolescentes soutenues par des politiques et des intellectuels naïfs mais aussi intéressés, et qui se réclament de la gauche et de l'antiracisme ... de l'islamisme, enfin, mais dans sa version export.

Ce qui est certain, c'est qu'avec l'islamisme, le monde est vraiment stone. Et là, le doute n'est plus permis.

(photo: flickr, Stone Faces)

2 comments:

Naravas said...

La lapidation, un choix ?
Moi je vais inventer une autre théorie à la manière des soeurs Levy : "si une femme a envie de se faire violer, pour gouter aux plaisirs de l'agression sexuelle sauvage, c'est son choix et elle y va librement". J'ajoute : "mais je ne conçois pas qu'on viole une femme contre sa propre volonté"...On peut biensur généraliser cette conception sur le meurtre, la discrimination raciale, le vol d'organes, etc.

Abd El Maakir said...

Chuuut ... on va t'accuser de "racisme anti-musulman" et d'islamophobie !