Saturday, September 19, 2009

L'Aïd: fin de la "faim pour les yeux des autres"

Ma pensée va directement à celles et à ceux qui sont obligé(e)s de se cacher pendant un mois, parce que "sacré" dans les terres d'islam; ces mêmes terres qui ignorent encore massivement la démocratie, la tolérance et les droits de l'Homme.

Ces mêmes terres qui ne vous ne laissent pas le choix.

Ces mêmes terres qui sont les vôtres et où pourtant vous ne cessez de devenir étranger.

Ces mêmes terres où l'on vous préfère le ventre vide, la gorge sèche et le cerveau noyé, même - et surtout ! - si vous n'êtes pas croyant.

Joyeuse libération donc, à vous autres, hommes et femmes qui attendent d'être libres.

Et quant à vous, minorité de croyants tolérants, je vous souhaite un Aïd el Fitr des plus chaleureux. Pour votre patience. Pour votre endurance. Puisse cet exercice vous donner un cœur intelligent pour toute l'année.

(FiTr)

Wednesday, September 16, 2009

Gouguenheim et ... nous


Ne manquez pas l'émission que Abdelwahab Meddeb consacrera à un ouvrage qui fait écho à l'affaire Gouguenheim.

L'émission sera diffusée le dimanche 20 septembre 2009.
Sur Medi1, Medded donne à nouveau son point de vue (daté du 12/09/2009) et n'hésite pas à parler de "renaniens honteux", qui "avancent masqués". Le nom de Rémi Brague est par ailleurs explicitement mentionné.

Sylvain Gouguenheim, quant à lui, a répondu à quelques questions posées par le magazine Lire.
La polémique tourne autour de la légitimité à parler d' "islamophobie savante".
Cette controverse, notamment sur le rapport entre héritage grec et civilisation arabe et islamique, a déjà fait l'objet d'une journée à l'IMA.

Bonne lecture à toutes et à tous.
Abd El Maakir



Sunday, September 6, 2009

Un article antisémite d'El Khabar

Encore un bel article antisémite du populiste journal algérien, El Khabar.

L'article, au titre clairement antisémite, ne figure pas à la Une de la version française du journal, marquant encore une fois une stratégie marketing selon le lectorat visé (arabophone ou francophone; national ou international).

Pour information, le titre arabe une fois traduit en français, donne cette phrase absolument répugnante:

"Un Juif fait des affaires avec les reins des enfants algériens à travers le Maroc"

En fait, il faut lire "grâce" au Maroc, pays qui a déjà des relations diplomatiques avec Israël. Ce qui fait d'ailleurs le bonheur de la presse populiste en Algérie: la détestation du royaume marocain, et la haine d'Israël, où la frontière entre antisionisme (légitime) et antisémitisme n'existe tout simplement pas.

Le délire raciste inscrit dans ce titre de presse arabe trouverait certainement à redire face à un titre comme : "Des musulmans violent des femmes européennes" ou "Un Maghrébin agresse violemment des Français durant leur promenade".

D'après ce constat, beaucoup de nos journalistes sont encore à rééduquer.

تم توقيفه بنيويورك
يهودي يتاجر بكلى الأطفال الجزائريين عبر المغرب

توصلت تحقيقات الشرطة الدولية ''أنتربول''، في قضية توقيف الشبكة الدولية للمتاجرة بالأعضاء، التي يقودها اليهودي ''ليفي روزمبوم''، إلى أن عددا من الأطفال الجزائريين في المدن الغربية تم اختطافهم وتحويلهم إلى المغرب، لتهريب كلاهم إلى إسرائيل وأمريكا لبيعها ما بين 20 ألفا و 100 ألف دولار.
كشف رئيس الهيئة الوطنية لترقية الصحة وتطوير البحث البروفيسور مصطفى خياطي، أمس، لـ''الخبر''، بأن ''ملف تفكيك شبكة دولية في مغنية بتلمسان، تضم جزائريين ومغاربة وأفارقة مختصة في اختطاف الأطفال بالجزائر وتهريبهم عبر الحدود الغربية، شهر ماي 2008، أخذ أبعادا خطيرة''.
وأضاف المتحدث بأن ''مصالح الدرك الوطني وقتها توقفت في تحقيقاتها عند مكان استئصال الأعضاء خاصة الكلى والقرنية، بحيث تبين بأنها تتم في عيادات مغربية بوجدة ليتم بيعها''. واعتبر بأن التنسيق الأمني الجاري مع ''أنتربول'' في المغرب مثلا، توصل إلى أن ''العيادات المغربية في وجدة، لا يمكنها أن تتوفر على تجهيزات لازمة لإجراء هذا النوع من استئصال الأعضاء خاصة قرنية العين''.
وفجّر توقيف العصابة الدولية للمتاجرة بالأعضاء واختطاف الأطفال، التي يقودها اليهودي ''ليفي إسحاق روزمبوم''، من طرف شرطة نيويورك مؤخرا، حسب البروفيسور خياطي، ''القضية'' من جديد، خصوصا وأن المتهم الرئيسي صرح لدى سماع أقواله بأن ''العصابة تنشط في المغرب أيضا، وتعتمد على اختطاف الأطفال من الجزائر أيضا، ويتم تمويل الأطباء الناشطين في العصابة بالتجهيزات اللازمة لإجراء هذا النوع من العمليات الجراحية وتهريبها نحو نيويورك وإسرائيل''.
ويحقق أفراد العصابة الذين يوجد من ضمنهم جزائريون أرباحا طائلة، خصوصا وأن الطفل الجزائري المختطف يباع بحوالي 40 مليون سنتيم، في حين إن سعر الكلى يتراوح ما بين 20 ألفا و100 ألف دولار أمريكي.
ويضيف البروفيسور بأن ''توقيف الشبكة التي يقودها اليهودي لا يعني بأن الخطر قد زال، ولكن الأخصائيين والمتتبعين للملف يؤكدون بأن هناك عصابات أخرى يهودية لا تزال تنشط في عدة بلدان عربية''. ولجأت العصابات إلى استئصال كلى الأطفال الفلسطينيين بموافقة أهليهم، بسبب الفقر، لكن الطلب المتزايد على هذه الأعضاء دفع بالشبكات إلى توسيع دائرة نشاطها عن طريق الاختطاف، كما هو الحال في الجزائر والمغرب التي لها مسار ''متميز'' في التطبيع مع إسرائيل.




مصدر :الجزائر: زبير فاضل

Saturday, September 5, 2009

Un voile ... comme les autres


Ces jeunes filles étaient présentées à l'époque à travers l'argument suivant: elles sont des filles comme les autres.
Oui, commes les autres.
Sans idéologies, en révolte contre la société et les parents, loin des influences des prédicateurs obscurantistes, porteuses d'un "self islam" avant l'heure, et voulant juste garder un "fichu" pour aller à l'école.

Contestez ces vérités simples et vous serez un agent actif - ou qui s'ignore - du racisme européen, du néocolonialisme français ou de l'agression athée soviétique, le tout entrant sous le vocable sophistiqué de "républicanisme" ou celui, magique et autrement plus rentable, d' "islamophobie".

Nous savons maintenant qu'il n'en est rien. Et que l'islam "bricolé" de ces jeunes filles qui se cachent les cheveux, les oreilles et le cou comme condition vitale pour aller à l'école en France, trouve curieusement son origine dans l'islam diffusé par Hani et Tareq Ramadan et les organisations islamistes en Europe. C'est ce nouvel islam que nous devons accepter, sous peine de voir nos masques d'agents "occidentaux" islamophobes tomber ...


Extrait de la Tentation obscurantiste Ed. Grasset, Le livre de poche, 2005.
(chap. Un islamisme à peine voilé; pp.79-82),
de Caroline Fourest :




"Autant les militants anti-loi [sur le voile] ont traqué le moindre signe de racisme chez leurs adversaires, autant ils ont fait preuve d'une indulgence coupable envers les propos réactionnaires de leurs alliés ou de leurs héroïnes pro-voile. A l'image de Lila et Alma Lévy, les deux lycéennes d'Aubervilliers converties à l'islam ayant incarné la résistance des filles voulant aller en cours avec un voile. Dans une tribune parue dans Le Monde, Daniel Cohn-Bendit et son frère Jean-Gabriel ne sont pas loin de considérer la rébellion des soeurs Lévy comme le nouveau Mai 68 : "L'école laïque voudrait soumettre, au nom de l'émancicpation, deux jeunes filles en révolte contre le père et la mère. Elles refusent de se soumettre. Bravo !".(1)

Mais qui sont ces nouvelles héroïnes consacrées comme l'avant-garde de la révolte des jeunes ? Née d'une mère kabyle et d'un père juif athée, avocat du MRAP, Lila et Alma Lévy n'ont pas vraiment étudié l'islam. Elles disent plutôt "s'être bricolé elles-mêmes leurs religion", notamment en écoutant des cassettes de prédicateurs comme Tariq et Hani Ramadan. La gauche qui les soutient est persuadée qu'elles n'ont aucune conviction d'ordre idéologique ou politique De simples collégiennes. Des filles comme les autres, selon le titre d'un livre d'entretiens que leur consacre La Découverte. (2) Il suffit pourtant de lire ce livre pour se persuader du contraire. Lila et Alma Lévy parlent du voile comme d'une "obligation", alors que des musulmans libéraux se battent pour expliquer qu'il s'agit d'une prescription non contraignante. Elles sont horrifiées par le fait qu'un homme et une femme puissent être seuls dans une pièce avant le mariage, ou lorsque des gens s'embrassent en public : " quand j'étais en seconde, il y avait des filles de mon lycée qui, devant les professeurs, s'embrassaient sans vergogne. Or je n'aime déjà pas tellement quand je vois une fille et un garçon, parce que je trouve cela impudique", confie Lila. La journaliste qui l'interroge lui demande si elle irait jusqu'à l'interdire. Lila ne dément pas : "je pense que si un interdit est posé, il l'est pour tout le monde. Que ce soit un homme avec un autre homme, un homme avec une femme, une femme avec une autre, ou même avec un chien, cela me fait le même effet de les voir s'embrasser (rires) ! Mais je trouve qu'il y a déjà assez de problèmes avec les jeunes. On voit les gens s'accoupler dans la rue ! " (3)
Sa petite soeur est aussi dégoûtée : "Auparavant, les gens savaient se tenir." Lila renchérit en faisant le lien avec le nombre croissant d'agressions sexuelles et la "banalisation de la nudité et du sexe".
Décidément, on ne va pas rigoler tous les jours si les soeurs Lévy sont chargées d'animer le nouveau Mai 68 ..."
(p.81; mise en évidence des propos des soeur voilés en bleu)

Oui, ça ne rigole pas, comme le disait Caroline Fourest. Surtout sur la lapidation telle que Lila et Alma Lévy la conçoivent. Thème qui fait des deux soeurs voilées, des filles pas vraiment comme les autres ...

(suite à venir).